Le SoLoMo, encore un terme barbare de Web ?!

Je sais, je me réveille un peu après la bataille (quoi que…), mais on m’a toujours dit qu’il fallait prendre le temps d’analyser les choses avant d’en tirer la « substantifique moelle » comme le disait Rabelais dans le prologue de Gargantua.

Alors le SoLoMo, c’est quoi ?

-So pour Social
L’homo-conectus est un être social, aujourd’hui connecté avec sa communauté, sa tribu, il intervient dans le discours des marques, il interagit avec les community managers, ….

Et selon une enquête CSA/Orange-Terrafemina

  • plus d’un internaute français sur deux possèdent aujourd’hui un compte Facebook
  • plus de 3 millions sont utilisateurs de Twitter

-Lo pour Local
Après le “village planétaire” de la mondialisation, les capacités de géolocalisation du mobile permettent de réinsérer la notion de géographie dans internet.

-Mo pour Mobile

Pour info,
-il y a 18,3 millions de mobinautes au 3ème trimestre 2011
-6 millions de mobinautes se connectent quotidiennement à l’internet mobile
-La France compte près de 1 mobinaute pour 2 internautes.

Et au final, ça donne quoi ?

Le SoLoMo est une tendance aux ramifications vastes, qui va toucher tous les acteurs du marché. Évidemment les développeurs d’application et les startups innovantes sont déjà sur le coup. Les grandes marques saisissent déjà ces nouveaux outils de ciblage en proposant des chasses au trésor Foursquare comme Nike ou Jimmy Choo. Mais le SoLoMo, c’est aussi, et peut-être surtout, une occasion pour les PME locales de mener de véritables campagne en ligne ciblées.

Augmenter sa visibilité en créant son “adresse Google” pour apparaître dans l’application Google Maps pour smartphones, fidéliser ses clients en récompensant les checkins sur Foursquare ou lancer une campagne Facebook ciblée sur un seul quartier, ce sont autant de nouvelles façon de générer du business que le SoLoMo apporte.
Plus que la gamification, le web sémantique ou toute autre tendance émergente, le SoLoMo, au-delà du buzz, représente une petite révolution économique.

pour finir, une petite infographie en plus, juste pour vous

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Sauvegarder le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *