La Domotique : L’internet des objets

Domotique

Domotique

Voila bien un mot « barbare » ! :  La domotique

Il se trouve que j’ai un bon ami* qui est un expert et un passionné de domotique (il en a fait son métier, c’est dire !) et j’ai eut des discussions passionnées avec lui sur le sujet, qui semble inépuisable (le sujet, pas mon ami). J’ai également co-participé à la rédaction du 2nd livre blanc de l’Internet Manager Club où la domotique occupait un point central à l’insu de tous.

*Si le sujet vous intéresse, contactez le (06 29 65 39 98) en lui disant que vous venez de ma part : www.bienchezsoi.fr
(Si vous avez à faire à des experts autant leur faire de la pub, ce que je fais pour Daniel aujourd’hui).

1) Mais qu’est ce que la domotique et surtout pourquoi en parler sur ce blog ?

La domotique est l’ensemble des techniques de l’électronique, de physique du bâtiment, d’automatisme, de l’informatique et des télécommunications utilisées dans les bâtiments. La domotique vise à apporter des fonctions de confort (gestion d’énergie, optimisation de l’éclairage et du chauffage), de sécurité (alarmes) et de communication (commandes à distance, signaux visuels ou sonores, etc.) que l’on peut retrouver dans les maisons, les hôtels, les lieux publics, etc.

Ceci posé, ce qui m’intéresse au plus au point c’est qu’avec la domotique va arriver un concept qui va révolutionner nos vies : L’internet de l’objet !

Google ne s’y trompe pas : Après avoir annoncé récemment sa volonté de s’attaquer au marché des banques et des assurances, avec Google advisor, ainsi qu’au porte-monnaie électronique avec Google Wallet, le groupe de Mountain View a également annoncé il y a peu le démarrage d’une nouvelle offensive, cette fois-ci sur la domotique, avec le lancement d’Android@home.

Son but est clair : centraliser autour d’android le contrôle à distance et la gestion automatique d’appareils de votre quotidien : électro-ménager, chaine hifi, lampes, thermostat….  et regroupé autour de la notion de domotique s’appuyant sur la convergence des technologies sans fil (connexions Wi-Fi, puces RFID….).

2) L’internet des objets : la révolution est en marche

Précisions que les possibilités de cette « revolution » sont innombrables ! Prenons l’exemple de Google lors de son « keynote » : lorsque vous jouez à un jeu vidéo avec support android@home, les lumières de la pièce dans laquelle vous jouez évoluent en même temps que la luminosité dans le jeu. Impressionnant !

En France, la domotique et l’internet de l’objet évoluent également rapidement. On notera notamment que la « Fondation Internet Nouvelle Generation » (FING), Musiques et Cultures Digitales (MCD), nod-A, ainsi que l’école d’informatique EPITA, ont organisé en décembre 2010 la premiere rencontre francaise sur l’lnternet des objets (maison des Metallos, à Paris).

Cette rencontre a permis de clarifier et de confirmer la volonté première de la l’internet des objets : mettre l’internet et les appareils domestiques au service du consommateur à la maison, mais également en dehors, dans la vie de tous les jours. Pour apporter au final, un plus grand confort de vie.

En fait, l’objectif à terme est de multiplier les accès à l’information pratique par la création de nouvelles passerelles. On pourra ainsi fournir, à terme, un accès plus facile et plus détaillé aux informations présentes sur les packaging des produits, sur les affiches, sur les réseaux de transports en communs… Et encore, ceci n’est qu’une infime portion des possibilités de l’internet des objets. L’étendue des applications et les bénéfices restent a inventer.

Une vrai révolution humaine donc pour organiser la fusion du réel et du virtuel, pour rendre à nouveau le monde sensible et réactif à notre présence.

2) Rendre les objets intelligents et communicants

Les perspectives ouvertes par les objets « intelligents » sont multiples :

  • on pourra ainsi construire des immeubles intelligents et communicants avec ses occupants, pour une gestion plus efficace des énergies,
  • on pourra se lancer dans une gestion plus dynamique et réactive des réseaux de transports en commun, avec une interopérabilité entre les réseaux (trains, bus, taxis… et des horaires…),
  • mais également une meilleure organisation des systèmes de santé (alertes santé, épidémiologie…).

Il est évident que tout ne se fera pas en un jour. Mais on peut tout de même prédire assez facilement que cette révolution domotique entraînera de grands bouleversements dans l’économie et dans la vie des entreprises. Et ce, à très court terme. On pourra ainsi:

  • résoudre rapidement  les problématiques posées par la traçabilité des marchandises, tout en améliorant la logistique et sa capacité de flux-tendu et de service.
  • faciliter la transmission de données sanitaires, comme par exemple sur les rappels de produits, les produits allergènes….
  • permettre une plus grande transparence, par un plus grand partage des données,


  • et finalement …limiter la dépendance des hommes à l’objet.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *